De tout mon cœur, Seigneur, je te rends grâce!

Ps 138

Présentation de la paroisse Isérables

 

Isérables est une commune située dans la petite vallée de la Faraz, qui s’étend sur 1532 ha, entre la plaine du Rhône à 476 m. et la pointe de Champs-Ferret à quelque 2750m. d’altitude.

Epinglée au ciel à 1100m d’altitude, Isérables abrite une population de près d’un millier d’habitants et tire son nom de l’érable, arbre solide et abondant dans la région.

Pour la première fois, il est fait mention d’Aserablos (ou Isérables) dans un acte de 1227, par lequel le Seigneur de la Tour vendait une partie de la dîme d’Aserablos au Chapître de Sion.

Ce lieu était toutefois bien connu avant cette date. Les Romains et les Celtes y ont séjourné, ainsi que l’attestent les découvertes archéologiques.

Le village d’Aserablos fut créé sur un petit épaulement ensoleillé près d’une source qui coule aujourd’hui encore sous l’église Saint-Théodule – patron de la paroisse.

 

Saint Théodule – Patron de la commune d’Isérables

Saint Théodule (ou Théodore), évêque d’Octodure (Martigny) a participé au concile d’Aquilée en 381. Il s’agit sans doute du même Théodore qui a signé la lettre du Synode de Milan (393) au pape Siricius. Son historicité est donc certaine et il est probablement le premier évêque du Valais. On peut affirmer par ailleurs que Théodule est bien l’initiateur du culte de Saint Maurice et de ses compagnons en Valais.

Saint Théodule, Évêque de Sion, est considéré comme le protecteur et le gardien du Valais. Patron des vignerons et protecteur des fondeurs de cloches. Invoqué contre l’épizootie du bétail et la sécheresse.

Légende : Il aurait obtenu du Pape, pour sa cathédrale, une cloche que le diable aurait transportée sur son dos jusqu’à Sion. Dans l’iconographie, saint Théodule est représenté avec, à ses pieds, un démon portant la cloche.